Communiqué de Presse relatif aux viols sur mineurs par des éléments de l’armée française.

Classé dans : Communiqués | 0

Le peuple Centrafricain a appris avec consternation dans la presse internationale, la nouvelle des viols commis sur des mineurs sans défense, venus demander pitance, par des éléments de l’armée française.

Ces actes ignobles de sauveur devenus bourreaux qui viennent souiller l’honneur d l’armée française doivent être condamnés et punis.

Des enfants vulnérables, affamés, ont été abusés et seront marqués toute leur vie durant. Il ne saurait y avoir d’actes plus graves.

Des poursuites judiciaires doivent être enclenchées immédiatement, et une enquête internationale diligentée également pour vérifier d’éventuelles complicités et des tentatives d’étouffer cette grave affaire au sein de la hiérarchie des Nations Unies.
Le PATRIE s’indigne du silence complice des autorités de la transition, elles si promptes à faire des déclarations futiles sur des sujets tant aussi dérisoires, face à ces actes graves qui souillent l’honneur national.

En attendant que diligence soit faite, le PATRIE demande instamment à ces autorités, à défaut de condamner ces actes, de prendre toutes affaires cessantes des mesures de protection de ces victimes afin d’éviter leur possible assassinat.

Fait à Bangui, le 1er mai 2015

Le Président

Me Crépin MBOLI-GOUMBA